Formation musicale en pleine-conscience

Quand j'étudiais le Jazz à l'université Concordia, j'ai suivi un cours de maître donné par le guitariste virtuose Ben Monder.  Après avoir posé de nombreuses questions au public concernant la technique, il a fait une parenthèse pour partager une simple idée. D'un ton mesuré et lent, il dit:

"Quelque chose de spécial se passe dans votre développement musical lorsque vous pratiquez un ton à la fois ... et que vous l’ecoutez pleinement jusqu'à ce que le son s’estompe ... complètement ..."

Cet exercice d'écoute approfondie était surprenant dans sa simplicité. Nous parlons ici d'un des guitaristes les plus compétents et techniquement qualifiés au monde, et tout ce qu'il suggère est de pratiquer un ton à la fois!  Quelque peu sceptique, plus tard ce jour-là, j'essayais l'exercice et remarquais des résultats immédiats. Je me sentais plus concentré, énergique et créatif. Je me sentais aussi beaucoup plus à l'aise dans l'exécution avec d'autres, après avoir travaillé sur l'exercice pendant quelques jours.

C'est ce moment qui m'a poussé à explorer des disciplines qui sont, de par leur nature, des expressions et des explorations de l'écoute approfondie.

J'ai passé ces 15 dernières années à pratiquer ardûment la méditation. En méditation, nous écoutons notre souffle.  Nous sommes à l’écoute des sensations de notre corps. Nous faisons attention à nos émotions.  Nous écoutons notre environnement.  Lorsque nous écoutons profondément, nous sommes en mesure de réagir efficacement.

En musique, nous sommes constamment à l'écoute et prêt à réagir. Plus notre capacité d'écoute se développe, plus notre réaction est claire, ce qui permet à la musique de s’épanouir. La composition autant que la technique et la performance en bénéficie.

 Lorsque j’enseigne l'approche de la musique consciente, je cherche à engager et à renforcer la capacité d’écoute de l'élève.  Je surveille l’étudiant constamment, j’ajuste les instructions et je guide gentiment l'étudiant vers la concentration.  Cela renforce ses compétences, sa confiance, sa créativité et un sentiment général de bien-être, créant ainsi le besoin naturel de persévérer.

Ma méthode repose également sur la méthode Alexander et la méthode Dalcroze, deux disciplines que j'ai approfondies, qui ont un accent plus somatique.  L'expression musicale est avant tout un acte physique. Nous sommes des micro-danseurs, engagés dans la chorégraphie de notre corps dans le temps comme il se rapporte à nos sens. L'apprentissage par le corps et l'utilisation de signaux physiques sont des moyens essentiels de rester concentré et créatif.

Le fait d’aider les élèves à réaliser leurs objectifs musicaux, à gagner confiance en eux-mêmes, à être créatifs et heureux m'apporte un sentiment profond de satisfaction.  J'ai hâte de travailler avec vous!